Brioche Bicolore Chocolat & Orange Effet Marbré

Orange Chocolate Marbled Brioche
Entre le manque de temps, mon manque d'organisation et mon perfectionnisme, j'ai souvent beaucoup de mal à publier autant de billets que je le voudrais et les recettes réalisées attendent la plupart du temps de long mois voire plus pour apparaître sur le blog!
Il y a environ deux ans, je vous avais présenté ma version de petits pains viennois en deux couleurs inspirés d'une création d'un boulanger MOF, Olivier Magne. Sur ma lancée et parce que c'est très ludique de jouer à la pâte à modeler avec de la pâte levée, je m'étais amusée à réinterpréter d'autres versions de viennoiseries bicolores, publiées ou pas, mais surtout à faire et refaire la toute première recette de pain briochée en 2 couleurs, réalisée avant même mes viennoises mais jamais publiée parce que je trouvais toujours quelque chose à encore améliorer.
Chocolate Marbled Brioche
Il y a 3 semaines, j'ai croisé un message sur Facebook de Carole qui invitait tout ceux qui en avaient envie à réaliser une brioche légère ou un pain de mie en version bicolore, une manière ludique de saluer la nouvelle saison avec une #briochedeprintemps. Je me suis dit que c'était enfin l'occasion pour publier ma fameuse recette (depuis le temps!) et lui rendre hommage en même temps puisque c'est elle qui avait été à l'origine de toutes les autres!
Evidemment, en voyant les photos datant d'il y a plus de 2 ans, j'ai trouvé le parfait prétexte pour en refaire (et re-refaire parce qu'il faut toujours être bien sûr 😉). Pour les parfums, je suis restée sur ceux d'origine, classiques mais délicieux: orange et chocolat. Pour le reste, je n'ai pas pu m'empêcher de faire encore et encore quelques petites retouches comme remplacer une partie du lait par de l'eau pour obtenir une mie plus légère mais surtout, je me suis amusée à imaginer différentes manières de mélanger mes deux pâtes et d'obtenir un effet marbré. La version que je vous propose ici est une d'entre elles mais libre à vous d'en réinventer!!
Orange Chocolate Marbled Brioche
Brioche Marbrée Chocolat Orange
(pour 1 très grosse ou 2 moyennes)

pour la pâte briochée
  • 400g à 440g de farine T45
  • 15g de levure fraîche de boulangerie (2 cc de levure sèche)
  • 5g de sel fin
  • 70g de sucre
  • zeste d'orange non traitée
  • 1 œuf
  • 2 jaunes d'oeuf
  • 100g d'eau tempérée
  • 100g de lait tempéré
  • 110g de beurre tempéré coupé en 6 ou 8 morceaux
pour la pâte chocolat
  • 50g de chocolat noir 55 à 70% fondu
  • 10g de cacao en poudre non sucré
  • 15g de jus d'orange fraichement pressé
  • 15g de farine
dorure: 1 œuf entier battu

PRÉPARATION
  1. Dans un grand saladier ou le bol du robot ou la cuve de la machine à pain, verser la farine tamisée (mélangée à la levure sèche instantanée si vous l'utilisez) puis le sel et le sucre. Mélanger grossièrement pour bien répartir les ingrédients et les aérer.
  2. Creuser un puits, verser la levure fraîche émiettée, l’œuf, les jaunes d’œuf, l'eau, le lait et le zeste d'orange finement râpé (la quantité dépend du goût mais pas plus du zeste d'une demi orange moyenne). Mélanger l'ensemble en incorporant la farine petit à petit jusqu'à ce qu'elle soit complètement amalgamée puis travailler la pâte pour former une boule et la pétrir pendant quelques minutes pour lui donner du corps (la pâte est assez molle et collante, ajouter de la farine petit à petit mais juste assez pour décoller la pâte des parois).
  3. Incorporer les morceaux de beurre petit à petit en attendant bien après chaque ajout que le beurre soit complètement intégré dans la pâte avant d'en rajouter. Après incorporation complète du beurre pétrir la pâte pendant une bonne dizaine de minutes (15 min minimum à la main): la pâte doit être souple et lisse avec une bonne élasticité et légèrement collante au toucher. Couvrir et laisser reposer 30 à 45 min.
  4. Transvaser la pâte sur un plan de travail légèrement fariné et diviser la pâte en trois portions: deux portions d'environ 300-310g et l'autre d'environ 290g. Travailler les deux premiers pâtons séparément pour les dégazer et redistribuer la levure puis les mettre en boule chacun dans un saladier huilé. Filmer et recouvrir d'un torchon.
  5. Pour la pâte chocolatée, remettre le pâton le moins lourd dans le saladier ou le bol puis ajouter le chocolat fondu et tiédi, la poudre de cacao et le jus d'orange. Malaxer la pâte pour incorporer tous les éléments et obtenir une pâte colorée de manière homogène et uniforme. Ajouter la farine au fur et à mesure du pétrissage et juste assez pour que la pâte ne colle pas. Placer le pâton dans un saladier, couvrir avec du film alimentaire et laisser lever pendant 1h.
  6. Huiler très légèrement un grand et long moule à cake à bords hauts (longueur 30 cm) ou 2 moules moyens (longueur 20-22 cm). Transvaser les pâtons sur un plan de travail légèrement fariné. Étaler chaque pâton avec le plat de la main puis au rouleau de manière à former chaque fois un rectangle de 20 cm x 25 cm. Poser le rectangle de pâte chocolatée sur un rectangle de pâte nature et recouvrir avec un autre rectangle nature. Couper en 2 pour former 2 rectangles de 5-7 cm sur 25 et empiler les 2 (on obtient 6 couches). Couper dans la longueur en 5 morceaux égaux de 5 cm (chacun doit peser entre 190 et 200g) pour une seule grosse brioche ou en 6 pour 2 brioches moyennes. Étaler chaque rectangle de pâte sur environ 10-15 cm de large et enrouler comme un boudin. Aplatir le boudin avec la main puis au rouleau de manière à obtenir un rectangle de la largeur et de la longueur du moule. Enrouler à partir d'un petit côté et déposer soudure dessous dans le moule. Procéder de la même manière pour les 4 autres pâtons en les disposant les uns à la suite des autres dans le moule. Couvrir avec du film alimentaire légèrement huilé, couvrir avec un torchon et laisser lever environ 1h30.
  7. Préchauffer le four th. 6 (175°C). Dorer délicatement les brioches au pinceau avec l’œuf battu additionné d'un peu de crème. Donner un coup de ciseaux franc au centre de chacun des pâtons de la brioche pour entailler puis enfourner. Cuire environ 35 minutes grille placée au 1/3 inférieur du four et couvrir avec une feuille d'aluminium au bout de 15 à 20 min de cuisson. Vérifier la cuisson en démoulant et en tapant le fond qui doit résonner puis transvaser sur une grille pour refroidir. Déguster nature ou tartiné.

Commentaires

  1. Comme toi j'ai relevé le défi et je t'ai emprunté la pâte au chocolat de tes tourbillons : https://sandrakavital.blogspot.fr/2007/08/tourbillons-chocolat.html
    Grâce à toi le résultat a été à la hauteur de mon attente (comme d'hab). Bon j'ai aussi fait une marbrée rouge avec des pralines mais pas que... A bientôt!

    RépondreSupprimer
  2. Je vais aller voir ça tout de suite alors!! Merci de ta confiance!

    RépondreSupprimer
  3. uhmmm! che bellezza!
    je vais essayer bientôt.

    Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Grazie Erika! Oui essaye-la vite, tu ne seras pas déçue!

      Supprimer
  4. Bonjour Sandra,elle est magnifique cette brioche j adore,j ai une petite question concernant le déroulement de la recette, il est noté travailler les deux pâtons et redistribuer la levure ??? Pourquoi remettre de la levure,merci de m expliquer plus en détails...car j aimerai beaucoup la réalisé, de plus en ce moment je fais pas mal de brioche,dernière en date une brioche sans beurre et sans oeufs,il faut mettre de l'huile et du lait,et le tout parfumé à la vanille, le résultat une pâte légère et souple,une recette de Christophe michalak, voilà..a bientôt, marie jo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Marie-Jo! C'est drôle, quand ja'ai écrit mon billet, je me suis dit que cette phrase pouvait porter à confusion. En fait, la levure est mise au départ pour former la pâte comme on le fait de façon classique. Lorsque je parle de "redistribuer la levure" c'est juste une façon de parler. La levure présente dans la pâte est répartie d'une certaine façon après le pétrissage. Lorsque l'on fait un rabat ou que l'on repétrit, on la redistribue à l'intérieur de la pâte. J'espère que c'est plus clair comme ça! N'hésite pas si tu as d'autres questions!

      Supprimer
  5. Moi qui suis NULLE en pâtisserie, j'admire. C'est encore un peu difficile pour moi. J'ignorais qu'il fallait humidifier les moules en silicone.
    Amusez-vous bien les copines et bisous pour toi. Chris 06

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Christiane. Je n'ai jamais parlé de moules en silicone et pour tout dire je n'en utilise pratiquement jamais, je n'aime pas du tout! Ici il s'agit bien de moules en métal, classiques qu'il faut légèrement graisser (et non humidifier) surtout au niveau des bords. Pour le reste, je comprends que ça puisse paraître difficile mais honnêtement ça ne l'est pas tant que ça! Le tout c'est d'avoir envie, du temps et d'y prendre du plaisir!

      Supprimer
  6. Elle doit être divine ta brioche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est toi qui le dis Sandrine :-)
      En vrai, elle n'a pas fait long feu donc j'imagine qu'elle était super bonne (en fait je n'ai pas fait qu'imaginer j'en ai goûté aussi!)

      Supprimer
  7. En plus elle est super belle ! Je l'adopte Sandra !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Val et tu as raison de l'adopter, tu ne le regretteras pas!

      Supprimer
  8. WOW! Il est évident que j'ai envie de donner un coup d'essaie à cette magnifique brioche:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Kim! Ça fait plaisir! Ne te prive pas de l'essayer, elle est délicieuse!

      Supprimer
  9. Bonsoir Sandra,j'ai préparé la brioche,elle est magnifique, toute légère, un délice...bon weekend, marie jo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo Marie-Jo!! Je suis super contente qu'elle ait plu!! Merci d'avoir eu envie de boulanger avec cette recette! Bonne fin de week-end!

      Supprimer
  10. ioche1/4/17 11:25 PM
    Merci Avital
    Je viens de la sortir du four, en fait je l ai laissé trop poussé, du coup elle a u peu débordée mais non moins delicieuse
    J essaierai la recette en version nature pour les brochettes
    Merci depuis le temps que je suis le blog avec les interruptions pour les ordi qui ne marchent pas , etc, etc
    J aurais aimé vous avoir près de chez moi'pour les partages en direct

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il m'est arrivé un truc un peu pareil en fait! J'ai mis toute la pâte dans un seul moule à cake, long et haut mais trop étroit! Du coup, les différentes parties en gonflant n'ont plus eu de place pour pousser et ont continué à gonfler de part et d'autre du moule. La brioche ne ressemblait plus vraiment à une brioche Nanterre comme c'était mon but au départ puisqu'au niveau du coup de ciseau, il y a avait beaucoup d'écart entre les "boules". Mais j'ai trouvé l'astuce: après cuisson, j'ai sorti le moule et je l'ai renversé sur le côté droit puis au bout de 5 min je crois, renversé de l’autre côté. La brioche est si moelleuse que ça a suffit pour lui redonner une forme classique!!

      Supprimer
  11. elle est en cours ,elle lève mais comme d habitude je ne serais pas déçue mille merci sandra

    RépondreSupprimer
  12. on a envie de la dévorer cette brioche!

    RépondreSupprimer
  13. C'est un bon choix pour le ptit déjeuner! Merci et bonne chance!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci d'avoir envie de laisser une trace de votre passage: votre commentaire est aussi précieux que le temps qu'il vous a fallu pour l'écrire